Bingo saisonnier des tamias n°3

Aujourd’hui, ce ne sera pas vraiment une critique, mais un début de challenge. En effet, février est sur le point de débuter et avec lui, le bingo saisonnier des tamias.

Si cela ne vous dit rien… Eh bien, c’est totalement normal, il s’agit d’une animation du discord d’écriture que je suis. Un challenge en petit comité en quelque sorte. Cependant, comme cela sera mes prochaines lectures et que j’en avais envie, je vais présenter mes choix et vous les présenter un peu.

Chaque participant a choisi trois thèmes. Sauriez vous retrouver les miens ? :3
Et comme j’ai à peine réussi à en lire 8 sur les 9 de la dernière fois, j’ai décidé de prendre le 16 ! Parce que je suis maso ! 
Auteur-trice chinois-e : Le singe pèlerin ou le pèlerinage d’Occident de Wou Tch’eng-en

Pourquoi j’ai choisi ce livre ? Oh boy, cela risque d’être une longue histoire.

J’avoue que je ne m’y connais pas beaucoup en littérature chinoise, pour ne pas dire pas du tout. Les seuls livres se passant en Chine que j’avais lus étaient des livres écrits par des Français. Je n’avais même pas de référence, autant dire que j’étais paumée. Alors je suis allé sur le site d’une maison d’édition spécialisée dans la littérature chinoise et une catégorie m’a sauté aux yeux : « Littérature jeunesse ». Ça me disait bien, ça.

D’ailleurs, en la parcourant, je me suis rendu compte que j’avais déjà lu un livre chinois au final : un livre pour apprendre à écrire en chinois, pour enfant, avec un petit garçon qui cherche un nouveau nom et je m’en souviens très bien, car le principe d’avoir plusieurs noms en fonction de ton âge m’avait marqué et même maintenant, je trouve ça génial, mais je m’égare.
BREF. Je parcourais et je suis tombé sur un album sur « San goku, le roi des singes ». Et là, ça a fait tilt. Parce que ce conte/roman, j’en ai déjà entendu parler. C’est un des récits traditionnels chinois les plus connus avec « L’investiture des dieux » et d’ailleurs les deux sont reliés par un personnage, Nazha/Nataku. Et cela faisait une éternité que je voulais le lire, car ils apparaissent souvent dans les mangas. J’en avais même lu deux qui adaptait ces histoires : Saiyuki et Hoshin. Alors, je me suis dit : « C’est le moment où jamais ! ». Donc j’ai cherché un de ces livres. Eh bien, ce fut bien galère apparemment et je bénis le passionné commentateur d’Amazon qui en a fait des critiques détaillés et comparés. Je pense avoir ENFIN trouvé un exemplaire qui ne soit pas hors de prix (80 euros, désolée, mais ça pique…) et accessible. Je dois toujours l’acheter et il a l’air long, mais on verra bien ce que cela donne. 🙂 
Résumé (par mes soins car l’officiel ne vend pas vraiment du rêve) :
Xuan Zang, un moine bouddhiste, part en pèlerinage vers l’Inde afin de ramener et de traduire les textes authentiques du courant de la Conscience seule. En guise de protection contre les démon, il obtient de la Bodhisattva quatre compagnons : le roi des singes, Sun Wukong, un ancien officier du ciel transformé en cochon, Zhu Bajie, un bonze des sables, Sha Wujing ainsi qu’un dragon qui leur servira de monture. Dans un mélange de genre totalement improbable mêlant fantastique et satire, bouddhisme et folklore, le livre nous dépeint les légendes de la Chine du VII° siècle.
Livre de non-fiction : Avalez le crapaud ! de Brian Trecy

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Normalement, si vous avez lu ma dernière critique, vous devez buguer sur ce choix. Après tout, n’ai je pas dit que je détestais le développement personnel ? Que ce n’était pas pour moi ? Que « Miracle Morning » m’était sorti par le nez ? Eh bien… oui. Mais je suis maso et surtout, je n’ai pas envie de m’estimer vaincue.

J’ai envie de tenter encore quelques-uns et celui-ci n’a pas l’air si mal. Surtout qu’il est court (et pas court, j’entends vraiment court. 2 h 50 en audiobook. Par comparaison, miracle morning en durait 5 h 40, soit près du double). Il y aura sûrement moins de répétitions et de storytelling ennuyeux (enfin, j’espère). Donc, tentons d’avaler ce crapaud. Et ne vous en faites pas, s’il est horrible, vous serez aux premières loges pour le savoir. Oh, et c’est moi qui ai choisi ce thème, btw.
Résumé :
Brian Tracy, l’auteur à succès de plus d’une douzaine de livres, dont Maximum Achievement, Advanced Selling Strategies et The 100 Absolutely Unbreakable Laws of Business Success, présente un petit guide qui abonde en conseils pratiques pour aider chacun à optimiser son temps et ainsi cesser de tout remettre au lendemain ! Selon un vieil adage, si vous commencez chaque journée en avalant un crapaud vivant, vous aurez la satisfaction de savoir que c’est probablement la pire chose que vous aurez à faire de toute la journée.

Avalez le crapaud ! vous indique comment porter tous vos efforts sur l’organisation de votre temps, ainsi que sur les tâches cruciales que vous risquez le plus de reporter au lendemain. Dans le style très énergique qui le caractérise, l’auteur va droit à l’essentiel pour une bonne gestion personnelle du temps : l’esprit de décision, la discipline et la détermination. Il détaille vingt et une étapes pratiques et réalisables qui vous aideront à cesser de tout remettre au lendemain, pour accomplir davantage de tâches importantes – aujourd’hui même !
Manga : N’importe lequel… 
Pourquoi j’ai choisi ce livre ? Eh bien, je n’ai pas encore choisi très honnêtement, car je lis beaucoup de mangas et que j’ai déjà ma liste de prête pour mon retour en France, en février. Donc, ça ne sert à rien de prévoir, je sais que j’en lirais un et que cette case sera cochée. J’essayerais de mettre celui que j’ai le plus apprécié comme exemple ^^
Un livre dont vous repoussez toujours la lecture : Laisse-moi entrer de John Ajvide Lindqvist

Pourquoi j’ai choisi ce livre ? Thème choisi par un fantôme et par un heureux hasard, on a eu des idées très similaires, car j’ai proposé celui que vous avez abandonné (lol). J’en profite très rapidement pour faire sa pub : allez voir son terrier, on a débuté en même temps 🙂

Et maintenant que ceci est fait, parlons de ce livre. Alors… Vous vous rappelez quand j’ai dit que je n’avais fait que 8/9 à mon bingo ? C’était mon livre manquant. Le bingo de cet été ? Idem, mais en ayant bien moins que 24/25. L’un de mes rares échecs du cold winter challenge. Ça va finir par être un running gag à ce rythme-là.

Et pourtant, il me fait siiiiiiiii envie. Depuis des années. J’ai envie de regarder le film et je l’aurais fait si je n’avais pas été une telle flipette. Alors pourquoi je n’arrive pas à le commencer ? Je ne sais pas. Mais il faut vraiment que je le lise. En plus, il y a le beau marque-page qu’une amie m’a fait dedans. Alors, on y croit, celle-ci sera la bonne !
Résumé :
 » – Oskar… Cela provenait de la fenêtre. Il ouvrit les yeux et regarda dans cette direction. Il vit les contours d’un petit visage de l’autre côté de la vitre. Il écarta ses couvertures mais avant qu’il ait eu le temps de sortir de son lit, Eli murmura : – Attends. Reste dans ton lit. Est-ce que je peux entrer ? Oskar chuchota : – Oui. – Dis que je peux entrer. – Tu peux entrer. « 

Oskar a 12 ans, il vit seul avec sa mère au coeur d’une banlieue glacée de Stockholm. Il est martyrisé par trois adolescents de son collège. Eli emménagé un soir dans l’appartement voisin. Un homme l’accompagnait. Elle sort le soir, semble ne craindre ni le froid ni la neige et exhale une odeur douceâtre et indéfinissable. Une magnifique et sanglante histoire d’amour et d’amitié entre deux êtres désespérément seuls et différents.
Un livre de Science-fiction : Vox de Christina Dalcher

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

🎵 J’aime la science-fiction, savez-vous comment ? Quand elle est dystopique avec du fem’ dedans 🎶 Tralalala lalala lalère, elle me fait de l’œil depuis 🎶 tralalala lalala lala, En audio, elle me fait trop envie. 🎵

Résumé :
Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne.

Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…
Joker : Wicca de Marie Alihno

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Bon, je sais, on n’est pas censé choisir le joker en théorie. Mais je ne savais où caser ce livre qui me fait tellement envie. Sa couverture est si chou et, même si c’est de la jeunesse (pas que ça me dérange : p), ça a l’air d’être si feel-good qu’il est sur ma table de nuit et que je vais probablement commencer par celui-ci. 

Résumé :
Dans la campagne perdue du Berry, où vivent encore les créatures d’antan, les Sorcelage sont loin d’être une famille ordinaire ! Avril et Octobre, comme leurs ancêtres avant eux, pratiquent en secret la Wicca, une forme de sorcellerie naturelle et bienveillante. Lorsque le cercle de pierres magiques qui protège la région est brisé, ils doivent compter sur leur meilleure amie Nour et le feu follet H pour empêcher d’anciens démons de resurgir.
Un livre qui tourne autour des animaux : Le livre de la jungle de Rudyard Kipling

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Je l’avais commencé par curiosité, pas eu l’occasion de le finir. C’est un classique de la littérature, paraît-il. Ça suffit pour m’intriguer, surtout que je ne connais rien de l’histoire, à part ce qu’en dit le Disney et je me doute bien que ce n’est pas vraiment fidèle. Alors pourquoi pas ? Retentons !

Résumé :
Un couple de loup découvrent un Petit d’Homme errant dans la forêt. Mowgli : ainsi va l’appeler Mère Louve qui l’adopte, refusant de le livrer à Shere Kahn, le tigre boiteux. Furieux, celui-ci vient exiger son dû au Conseil du Clan. Heureusement, l’ours Baloo et la panthère Bagheera interviennent en sa faveur. Mowgli va grandir sous leur protection. Mais Shere Kahn rôde dans l’ombre.
Un livre que vous avez abandonné : Silo de Hugh Howey

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Celui-ci, c’était un livre du club de lecture de l’an dernier. J’avais lu les deux premières parties et j’avais A-DO-RE ! Sérieusement, j’étais sous le charme, je m’étais pris une claque à la fin du premier et pleuré toutes les larmes de mon corps à la fin du second. C’était une dystopie si bien pensé, avec tout ce que j’aimais et qui me surprenait, me prenait au dépourvu. J’avais aussi l’impression que ce n’était pas un monde manichéen, juste que les personnages ignoraient ce qu’il se passait, en était conscient et essayait de faire leur vie avec. Du coup, la part de mystère pour nous était palpable. On en voyait même certains faire des hypothèses qui se révélaient totalement fausses.

Alors pourquoi l’ai-je abandonné si je chante maintenant ses louanges ? Beeeen… bonne question. Enfin si, je pense que c’est le format ebook qui a rendu la lecture difficile, du coup j’ai décroché et je n’ai jamais trouvé le temps de reprendre. Un de mes plus grands regrets de 2019. Alors, cette fois-ci, je le finis !
Résumé :
Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres.

Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo.

Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin. Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.
Un livre d’Emile Zola : Au bonheur des dames d’Emile Zola

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

J’ai jamais lu Emile Zola, très honnêtement. Au lycée, les professeurs avaient le choix entre Zola et Balzac, nous avons étudié Balzac (et je ne m’en plains pas, j’ai adoré). Mais une certaine loutre ADORE Zola. Je lui ai donc demandé conseil et, s’il n’est vraiment pas doué pour vendre du rêve, j’ai totalement confiance en son jugement :3 Donc, tentons. Et en audio. 

Résumé :
Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s’amoncellent, éblouissants, délicats, de faille ou de soie. Tout ce qu’une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des techniques révolutionnaires. Le succès est immense. Mais ce bazar est une catastrophe pour le quartier, les petits commerces meurent, les spéculations immobilières se multiplient. Et le personnel connaît une vie d’enfer. Denise échoue de Valognes dans cette fournaise, démunie mais tenace. Zola fait de la jeune fille et de son puissant patron amoureux d’elle le symbole du modernisme et des crises qu’il suscite. Zola plonge le lecteur dans un bain de foule érotique. Personne ne pourra plus entrer dans un grand magasin sans ressentir ce que Zola raconte avec génie : les fourmillements de la vie.
Un livre qui a obtenu un prix : Journal d’une fille chien de  Laura Jaffé

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Honnêtement, quand j’ai la mention de prix, je suis allé regarder les prix jeunesse, pour plusieurs raisons. D’abord, parce que je savais que les autres allaient se précipiter sur l’adulte et que je voulais montrer qu’il y avait d’excellents livres jeunesse aussi. Ensuite, car j’avais un a priori, honnêtement, sur la littérature à grand prix, et plutôt négatif. Ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. 

J’ai donc écumé les prix et cela s’est joué entre ce roman et un album sur un piti’ lapin, mais avec des dessins tellement « WOW O_o » qu’on comprenait sans peine d’où venait le prix. Mais, clairement, le résumé m’envoyait bien trop de rêve pour que je ne le prenne pas. J’achèterais les aventures de PitiLapin pour mon neveu et le lui piquerais pour le lire et je vais mettre ce roman dans mon bingo.
Résumé :
Dans un futur proche, en 2038, le gouvernement totalitaire pratique la ségrégation génétique envers les personnes handicapées, différentes, non-conformes. Josépha, une adolescente atteinte d’hypertrichose (forte pilosité sur tout le corps) raconte dans son journal intime la montée de ce nouveau fascisme génétique. Elle relate sa vie ordinaire d’adolescente où se mêlent moments de révolte contre le regard porté sur elle et instants de bonheur fulgurants en compagnie de ses deux inséparables copines. Exclue du collège à cause de son handicap, arrachée à sa famille et ses amies puis internée dans un centre qui ressemble plus à un camp de concentration qu’à un lieu de soins, elle est forcée de s’exhiber dans une émission de télé-réalité digne des zoos humains de Barnum, en compagnie d’autres « phénomènes de foire » aussi spectaculaires d’apparence qu’elle. Tandis qu’elle se lie d’amitié avec ses nouveaux compagnons d’infortune et qu’elle découvre l’amour, des mesures de plus en plus radicales mettent leurs vies en danger. Elle tentera tout ce qui est en son pouvoir pour infléchir le cours du terrible destin réservé aux enfants du Centre…
Un livre avec une couverture « météo » : Hilda et le troll de Luke Pearson

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Est-ce que j’ai vraiment besoin de développer ? J’ai connu Hilda grâce à la série Netflix et j’ai été instantanément sous le charme. C’était tellement une série doudou, rayonnante de mignonitude et d’imagination, avec des histoires nordiques qu’on a pas forcément l’occasion d’entendre. Et intelligente, en plus, bien pensée. Alors, clairement, je veux voir ce qui a inspiré cette merveille et je veux retrouver cette ambiance doudou.

Résumé :
Hilda est une petite fille qui n’aime rien de mieux que de passer la nuit à la belle étoile à rêver à toutes les incroyables aventures qui pourraient lui arriver… Mais en attendant, elle étudie et observe avec une rigueur toute scientifique le monde qui l’entoure et les créatures magiques qui le peuplent.

Un jour, alors qu’elle s’entraîne à dessiner un troll de pierre dans les montagnes, elle s’assoupit au soleil… A son réveil, la voilà perdue dans une tempête de neige, et le troll a disparu !
Un livre qui parle de mode : Le diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Parce qu’il me fait de l’œil depuis un moment ! De base, le titre me faisait peur, mais après avoir vu plusieurs vidéos traitant du film, j’ai vite révisé mon jugement. J’aimerais beaucoup le lire et voir l’adaptation ensuite pour me faire mon avis. Et je l’ai pris en audio !

Résumé :
Andrea n’en revient pas : même avec ses fringues dépareillées, elle l’a décroché, ce job de rêve. La jeune femme de vingt-trois ans va enfin intégrer la rédaction de Runway, prestigieux magazine de mode new-yorkais ! Et devenir l’assistante personnelle de la rédactrice en chef, la papesse du bon goût, la dénommée Miranda Priestly. Une chance inouïe pour Andrea : des milliers d’autres filles se damneraient pour être à sa place ! Mais derrière les strass et les paillettes de cette usine à rêves se cache un enfer peuplé de talons aiguilles et de langues de vipère. Leurs raisons de vivre ? Répondre à TOUTES les angoisses existentielles de la déesse Miranda. Justement, cette dernière vient de trouver une nouvelle victime de la mode :  » An-dre-ââ « …
Un livre Young adulte : La passe miroir : tome 3 de Christelle Dabos 

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Mais parce que je veux la suiiiiiiiiiite. J’ai fini le tome 2 en décembre, je me languis du 3. Et à tous ceux qui me feraient remarquer qu’il est déjà sorti depuis longtemps, ben pas la version audio ! Elle ne sort que fin février (sentez-vous ma tristesse ?). Et la narratrice est si bonne dans ce qu’elle fait que j’ai vraiment envie de continuer avec elle. 

Par contre, pas de résumé car ca spoile les tomes précédents :p

Un livre dont le personnage principal est cuisinier, boulanger, pâtissier ou chocolatier : La cantine de minuit : tome 2 de  Yarô Abe

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Parce que j’adore cette série, même si elle me donne faim et que j’ai acheté ce tome à Noël, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de la lire. 

Résumé :
Dans ce petit restaurant situé au fond d’une ruelle du quartier de Shinjuku, le patron vous accueille de minuit à sept heures du matin. La carte ne propose que du tonjiru, soupe de miso au porc, ainsi que du saké, mais selon vos envies, on vous préparera à la demande tout ce qu’on est en mesure de vous servir.

Saucisses en forme de poulpe, curry qui a reposé toute une nuit, concombres marinés dans du son de riz… Des petits plats typiques du Japon qui réveilleront les papilles et les souvenirs du temps passé. Car ici, chaque plat est lié aux souvenirs d’un personnage : yakuza, stripteaseuse, boxer… Les habitués et clients d’un soir qui se rassemblent ici ont chacun leurs raisons, et le patron bienveillant est toujours à leur écoute, derrière son comptoir.
Un livre plaisir coupable : Conséquences, tome 1 : Répercussions Cara Dee

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Parce que quand on me dit « plaisir coupable », je pense à une catégorie de fanfic qu’on appelle… Le hurt/comfort. Sauf que c’était compliqué d’en trouver alors j’ai demandé de l’aide à un petit lapin fantôme qui m’a finalement déniché cette perle. Et je dois dire que du peu que j’en vois, cela répond totalement à mes attentes donc j’ai hâte de le lire.

Résumé :
Austin Huntley et Cameron Nash sont comme le jour et la nuit. L’un est un homme de famille, travaille dans un beau bureau, conduit une voiture hors de prix et est satisfait de vivre ainsi. L’autre est un mécanicien asocial avec un sacré tempérament. Il y a des choses qui ne changent pas. D’autres le font définitivement. Après avoir survécu ensemble à un kidnapping de cinq mois, ils ont du mal à revenir à la normalité, tout en réalisant qu’ils sont bien plus attirés l’un par l’autre qu’ils n’auraient pu l’imaginer.
Un livre dont le titre commence par la lettre E : Et ils meurent tous les deux à la fin de  Adam Silvera

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

Je connaissais de nom depuis belle lurette. Il me faisait de l’œil et était dans ma liste « Faudra que je l’achète et que je le lise un jour ». Gageons que ce jour est arrivé. L’intrigue a l’air bien et je ne connais pas la fin, si ce n’est ce qui est dit dans le titre. Je suis plus que curieuse de voir de quoi il en retourne.

Résumé :
Le 5 septembre, un peu après minuit, Death-Cast appelle Mateo Torrez et Rufus Emeterio pour leur annoncer une mauvaise nouvelle: ils vont mourir aujourd’hui.

Mateo et Rufus sont de parfaits inconnus, mais, pour différentes raisons, ils cherchent tous deux à se faire un nouvel ami lors de leur journée de fin. Les bonnes nouvelles: Il y a une application pour ça. C’est ce qu’on appelle le dernier ami, et grâce à cela, Rufus et Mateo sont sur le point de se retrouver pour une dernière grande aventure: vivre une vie en une seule journée.
Et voilà, c’est fini pour cette liste ! Je vous laisse avec l’image de mon bingo, pour que vous voyiez l’image globale. J’en ferais probablement une page que je mettrais dans mon menu et que j’actualiserais aussi souvent que possible. Si vous vous posez la question, les petits casques sont pour les audio et les petites pièces de monnaie, pour ceux qu’il faut acheter !
Merci de m’avoir lu et à la prochaine : D 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s